Billets relatifs au mot-clé : famille nombreuse

J'ai causé dans le poste !

Posté le dimanche 23 mars 2008 par Oelita, rubrique Perso

(et non dans le post !)

Je vous ai déjà parlé de Parenthèse Radio. J'avais reçu une demande de leur part pour aller y parler de familles nombreuses. Voila, j'ai sauté le pas ! De façon vieillotte, je peux dire "J'ai causé dans le poste" (radio) ! Même si ce poste s'écoute aussi (et surtout ?) sur le web, et que l'émission est écoutable au format MP3.

L'émission a eu lieu mercredi 19 mars, de 13h à 15h, avec Christian Spitz, et je suis intervenue entre 13h et 14h. C'est parti un peu dans tous les sens, je n'ai pas forcément dit ce que je pensais que je dirais et réciproquement, et j'étais super stressée au départ (un peu moins ensuite).

La radio par téléphone, ça fait tout bizarre. Mes enfants étaient en train de déjeuner pendant ce temps, je leur avais fourni leurs saucisses-purées du mercredi 5 minutes avant le début du truc. Mis la Freebox sur le canal radios, et sélectionné Parenthèse dans la liste des radios thématiques. Et j'étais partie m'isoler avec le téléphone.

Plus tard, les enfants sont passés me voir, me dire que "C'est trop marrant de t'entendre à la radio, maman !". Ma fille ainée m'a ensuite laissé un message sur mon mur Facebook "Pour la reine de la radio" :-) .

Sur le site web de Parenthèse, vous pouvez écouter les émissions passées des 2 dernières semaines dans la partie "Archives audio". L'émission est donc en ligne ici (format MP3, 26 Mo) pour le moment ! (la deuxième heure est là aussi). Au fait, je m'appelle Sylvie et non Oelita dans cette émission ;-)

J'ai eu du bol que ça se passe un mercredi car les autres jours, je suis au boulot, et je n'aurais pas pu participer ! En tout cas, une expérience intéressante :-)

L'image de la mère de famille nombreuse

Posté le jeudi 10 janvier 2008 par Oelita, rubrique Socio

Sur son blog "Pensées de ronde", Caro a parlé, il y a deux jours, de sa grossesse. Elle attend son 3ème enfant, et elle mentionne sa "peur d'être à vie étiquettée mère de famille nombreuse".

Le lendemain, nous avons pu lire cette réaction de ClaireMM du blog mere-pas-top, mère de 4 enfants (et copine de Caro). Elle y parle de "la vision de la MDFN dans notre société moderne et néanmoins si conformiste" et "des vieux clichés surrannés, stupides et désagréables".

Suite aujourd'hui avec cette réponse de Caro la ronde. Se demandant "pourquoi dès qu'on annonce la venue d'un troisième - ou plus si affinités - on a droit à une tripotée de remarques légères et pleines de tact, [comme] "et c'était voulu ?" ". Sa réponse : "on a peur de ceux qui s'éloignent des sentiers battus".

Beaucoup de commentaires sur chacun de ces billets !

Tout ça m'a rappelé ma recherche d'autres mères de famille nombreuse sur internet, fin 2000, quand j'ai eu mon 4ème enfant. Car avec 3 enfants, je n'ai pas senti de regard différent de la part des autres. 3 enfants, ça reste assez courant quand même (du moins en France). Le 4ème m'a fait douter, par contre. Pourquoi tant de gens interloqués, admiratifs ou effrayés ?

J'ai trouvé d'autres mamans dans mon cas, et on a beaucoup discuté, beaucoup parlé de toutes ces remarques que l'on nous fait. L'année suivante, quand certaines d'entre nous avons créé Maximômes, on a tout de suite voulu mettre un article un peu marrant sur ces phrases, et les réponses que l'on peut y faire. L'article est là : Ils sont tous à vous ?.

Depuis, sur le forum de Maximômes, c'est aussi un sujet récurrent. Dernière discussion en date

Mais comme cela a été dit dans un des commentaires de blog : Et si on arrêtait de voir, dans la foule de petites phrases étonnées que l'on entend, de l'aggressivité ou du jugement ?. Car oui, certaines remarques sont vraiment méchantes (personnellement, je n'en ai jamais reçu, j'ai de la chance), mais d'autres sont simplement une réaction de curiosité et d'intérêt. Et des clichés, il y en a partout...

C'est vrai que certaines expressions sont bizarres, comme tous ces "je vous admire" qui me laissent toujours perplexe, car je ne vois pas en quoi quelqu'un qui ne me connaît pas du tout pourrait m'admirer uniquement parce que j'ai 5 enfants. Pour ceux qui me connaissent, là, c'est normal de m'admirer, bien sûr :-P .

(Répéter tout le paragraphe précédent en remplaçant "je vous admire" par "je vous trouve inconsciente", ça marche aussi !)

Ne vous découragez pas après votre deuxième enfant !

Posté le dimanche 9 décembre 2007 par Oelita, rubrique Psycho

En effet, un sondage exclusif fait auprès de 64 familles nombreuses (sur mon forum de Maximômes, oui :-) ) prouve que les deux premiers enfants sont le cap le plus difficile à passer :

Résultats du sondage

Le passage de 1 à 2 enfants est déclaré le moins facile. C'est bien là que la plupart des parents s'arrêtent donc !

En revanche, après le 3ème, alors là, c'est finger in the nose. :-D

Famille nombreuse et réussite sociale selon l'INSEE

Posté le lundi 3 décembre 2007 par Oelita, rubrique Socio

L'INSEE a publié en novembre sa version 2007 de "France, portrait social". Tout un chapître y est consacré au rôle entre taille de la famille et destinée sociale.

Vous pouvez consulter directement les 19 pages de ce chapître au format PDF.

A priori, la conclusion de cette étude est qu'à partir de 4 enfants, l'ascension sociale est diminuée. C'est-à-dire que par exemple dans une famille d'ouvriers, on a une moyenne de 55% d'enfants devenus ouvriers à leur tour s'il y a 4 enfants et plus, contre 36% avec 2 enfants maximum. Cette ascension sociale semble directement liée aux niveaux de diplôme atteints, plus faibles dans une famille nombreuse, à origine égale.

Ces résultats ont été repris, entre autres, dans un article du Monde, ainsi que dans un dossier de la Voix du nord (région concentrant le plus de familles nombreuses).

Sur le forum de Maximômes, les réactions ont forcément été assez vives. Clichés caricaturaux dépassés ou réalité sociale ? De toutes façons, ce ne sont que des statistiques, des moyennes...

Comme raisons possibles, les auteurs de l'étude évoquent les finances plus faibles des familles nombreuses (mère qui ne travaille pas, charges élevées) , les héritages morcelés. Mais ils parlent aussi de styles éducatifs différents, évoquant un manque de socialisation à l'extérieur de la famille, ainsi qu'un modèle rigide d'éducation, surtout dans les classes populaires.

En fin de rapport, on note cependant d'autres pistes qui me semblent plus fouillées et intéressantes.

  • D'abord, les difficultés de logement des familles nombreuses modestes les poussent dans des régions et zones défavorisées. Or, ces zones proposent des équipements socio-éducatifs plus faibles !
  • Ensuite, on peut évoquer un aspect plus "culturel" dû au choix de la famille nombreuse par les parents : "La pression éducative sur les enfants pousserait ceux des familles réduites dans le sens de la compétition et de la réussite [...] [Cette idée] conduit à distinguer des rapports diversifiés au temps et au monde, entre une forme qui, projetant moins dans l’avenir, laisse venir les évènements (et les enfants) et une attitude plus active et anticipatrice, qui vise à la maîtrise de l’avenir dans tous les aspects de l’existence.". Plus clairement, choisir d'avoir une famille nombreuse aujourd'hui est peut-être le signe de valeurs familiales moins tournées vers la réussite matérielle.

Ils notent par ailleurs que ces résultats ne sont pas nouveaux, et que les mêmes constats étaient déjà faits en 1980, et précédemment en 1950 pour les ouvriers !

Il faut quand même bien noter que ces différences entre familles nombreuses ou non sont bien moins significatives que les différences liées à l'origine sociale ou au diplôme des parents. Ce n'est pas LE critère numéro 1 de destinée sociale :-) : "Être cadre ou profession intermédiaire est avant tout favorisé par le fait d’avoir un père cadre ou profession intermédiaire, et par le fait d’avoir des parents très diplômés". Famille nombreuse ou pas.

Diaporama de fratries de familles nombreuses

Posté le lundi 26 novembre 2007 par Oelita, rubrique Ludique

C'est sur le forum de Maximômes, spécial familles nombreuses, que j'ai lancé cette idée. Prendre ses nombreux enfants en photo, tous ensemble, voila un challenge intéressant.

Il y en a toujours un pour être absent, ou pleurnicher, ou fermer les yeux, ou faire l'andouille, ou vouloir se sauver, ou bouder, ou... Et puis comment "disposer" les enfants ? en ligne, façon rang d'oignon ? en plusieurs rangs, façon photo de classe ? en tas informe, plus rigolo mais moins clair ?

Ce qui est trognon, c'est toujours l'air de famille qui règne dans ces photos, et l'effet d'échelle du plus grand au plus petit, deux éléments qui montrent clairement que c'est une fratrie que l'on regarde, et non un groupe d'amis.

Alors, j'ai eu l'idée de faire une petite compil de photos de groupes d'enfants de famille nombreuse, en demandant l'autorisation de la publier ensuite sous forme de diaporama pour la partager en dehors de notre forum.

Voici donc le résultat ! Merci à toutes les participantes d'avoir bien voulu partager ces photos :-D


FamnombMM
envoyé par Oelita

On envisage de créer d'autres diaporamas thématiques...

NB : deux photos de mes propres enfants sont cachées dans l'ensemble.

Un livre américain sur les familles nombreuses !

Posté le samedi 3 novembre 2007 par Oelita, rubrique Pratique

J'avais suivi la sortie de ce livre sur un blog américain que j'aime bien, blog collectif où l'auteure participe beaucoup : Larger Families.

Le livre s'appelle : Table for eight, sous-titre : "Raising a large family in a small-family world". L'auteure est mère de 4 enfants, et elle s'appuie sur les témoignages de nombreuses autres mères de famille (ptet des pères aussi, tiens ?) cotoyées dans la vie et sur le net.

Je l'ai commandé il y a deux semaines sur Amazon, dès sa sortie. Je l'ai reçu avant-hier, j'ai commencé à le lire, et il est chouette ! Des conseils et des témoignages comme on en trouve sur Maximômes :-) . Des conseils pratiques, des échanges de vécu, de la bonne humeur et de l'optimisme. Des détails américains, bien sûr, ce qui ajoute un peu de folklore (par exemple, le manque de barrières aux jardins des maisons, ou des remarques plus culturelles).

Il y a aussi le site/blog du livre : TableforEight book.

Bref, pour ceux et celles qui veulent entrainer leur anglais sur quelque chose de plus concret que Harry Potter (qui est maintenant sorti en français, trop facile), je vous conseille fortement ce bouquin sympathoche ! Je l'ai rajouté dans la rubrique livres sur la famille de ma boutique Maximômes (ce qui ne me rapportera que quelques centimes, vous pouvez aussi le commander directement chez Amazon, bien sûr !).

En attendant que j'écrive le mien ;-) (rigolez pas, j'ai déjà le plan détaillé du bouquin... euh bon, ça suffit pas, loin de là, évidemment... ) (d'ailleurs, j'ai le plan depuis un an et demi, la preuve que ça suffit vraiment pas du tout).

Reportages sur des familles nombreuses

Posté le jeudi 31 mai 2007 par Oelita, rubrique Socio

Vendredi dernier, dans "C'est quoi l'amour" sur TF1, c'était une émission sur les familles nombreuses. 3 familles ont fait l'objet de longs reportages, avec 5, 6 et 7 enfants.

Je ne regarde jamais cette émission, donc j'étais passée à côté, mais on nous l'a signalée sur Maximômes, et les reportages sont dispos sur le site de TF1, donc je vous les donne aussi : 1ère partie et 2ème partie !

Pour une fois, on n'était pas dans les habituels reportages spécial corvées, genre "Combien de lessives faites-vous par jour ?" et autres suivis de courses à l'hypermarché. C'était plutôt gai et positif. Avec de gentilles familles bien élevées et à tendance plus ou moins catholiques, certes.

Le 17 mai dernier, c'était les Maternelles qui avaient fait une "grande discussion" sur le sujet, mais la video n'est plus en ligne.

Sur Maximômes, on reçoit régulièrement des demandes de témoignages et de reportages de toutes les chaines de télé, y compris des étrangères qui veulent comprendre le "système français". Y compris aussi de Super Nanny qui cherche des ptits monstres et leurs parents à rééduquer. Si vous êtes volontaire pour montrer votre bobine à la télé et que vous avez au moins 3 enfants (mais souvent, on en demande au moins 5), contactez-moi ;-)

La famille nombreuse et les écolos

Posté le lundi 7 mai 2007 par Oelita, rubrique Socio

J'étais déjà tombée sur des pages de sites écolos critiquant les familles nombreuses. Ou sur des discussions de forum, comme celle-ci au sujet de la hausse de la natalité française qui n'est pas vue comme une bonne chose par tout le monde. Cette fois, c'est un article paru dans la presse, dans le Sunday times, repris par un journal belge dans l'article suivant.

.On y apprend des choses incroyables. Figurez-vous qu'une étude a établi qu'une famille avec 3 enfants consomme plus, donc pollue plus, qu'une famille avec 2 enfants. C'est dingue, ça. La conclusion tombe donc : "Avoir une famille nombreuse est l'une des causes principales du réchauffement climatique". Forcément.

C'est clair que si tout le monde se (re)mettait à faire plein d'enfants, on aurait un problème. Mais ce n'est pas le cas dans notre pays. D'autres couples font le choix d'avoir moins des "2 enfants réglementaires". Un seul, ou pas du tout. Parfois aussi, ce n'est pas vraiment un choix, d'ailleurs. Bref, c'est comme ça.

Donc, moi, ce qui m'intéresserait davantage, c'est de savoir s'il est plus écologiquement correct d'avoir deux familles avec 2 enfants, ou bien un couple avec 1 enfant, et une famille avec 3 enfants. Au total, même nombre de personnes, mais comment se répartissent les consommations ?

Parce que dans une famille nombreuse, on mutualise les ressources. Une grosse voiture pour 7, ça ne consomme pas 2 fois plus que deux voitures pour 4, non ? Idem pour la grosse maison. Et les produits qu'on achète en grosse quantité, ça consomme moins que tous ces produits en emballages individuels, par exemple. (Je râle souvent qu'on ne trouve pas assez de conditionnements familiaux, d'ailleurs).

Bref, le coût polluant d'un enfant est probablement moins élevé dans une famille nombreuse que dans une famille classique. Na.

M'enfin bon, j'ai pas calculé tout ça avant de faire mes enfants, je l'avoue. J'aurais dû ?

Mamazon et son hommeaufoyer en vrai livre en papier !

Posté le jeudi 19 avril 2007 par Oelita, rubrique Ludique

Mamazon a écrit (et et continue à écrire) un blog qui s'appelle monhommeaufoyer. Il est dans mes liens depuis un bout de temps, vu que Mamazon est une de mes cybercopines depuis pas mal de temps... hmmm on doit se connaître depuis 6 ans environ. Elle a participé à la création de Maximômes !

Bref, bien plus que d'être une copine "virtuelle" que je n'ai finalement jamais rencontrée en vrai :-O, c'est une blogueuse géniale. Mon homme reste au foyer pour s'occuper de nos (nombreux) enfants. Morceaux de vie chez les Zonzon, par Mamazon, épouse de Papazon.. Au début du blog, il y avait 3 enfants et maintenant, il y en a 5. Quelques-uns de mes billets préférés : Madame, c'est moi !, Vous trouvez ça normal, vous ?, ou encore cartables.

Couverture de Mon homme au foyerVous vous plaignez que le blog n'est pas très facile à lire, avec ses billets éparpillés ? Eh bien, voici la solution : Mamazon a sorti le vrai livre tiré du blog. Il est autoédité et imprimé à la demande par Lulu.com. C'est-y-pas-cool, ça ?

Pour celles et ceux qui voudraient eux aussi auto-éditer le livre de leur blog (ou un autre livre), il y a monhommeaufoyer, le livre qui raconte tout sur cette aventure. Franchement, ça n'a pas l'air simple, wow. Ca mérite un encouragement, tout ça, non ?

Conditions de vie des familles nombreuses

Posté le dimanche 18 février 2007 par Oelita, rubrique Socio

Accès au document PDFLa DREES (Direction de la recherche, des études,de l'évaluation et des statistiques) publie régulièrement des documents austères mais intéressants de résultats d'études, au format PDF.

Le N°555, publié en février 2007, est consacré aux conditions de vie des familles nombreuses : document PDF (1.4Mo). Le domaine du logement y est particulièrement étudié.

Quelques extraits choisis :

  • "Les familles vivant avec trois enfants ou plus sont qualifiées de familles «nombreuses » et celles vivant avec quatre enfants ou plus, de familles «très nombreuses ».". Ah, une tentative de définition !
  • Les familles nombreuses représentent en 2005 18.8 % des familles comprenant au moins 1 enfant (à peu près stable depuis 1975). Les familles très nombreuses, 4.1% (contre 12% en 1975). Les familles de 5 enfants et plus, 0.8%.
  • "17 % des familles très nombreuses sont des familles recomposées".
  • La répartition en catégories socio-professionnelles des familles nombreuses n'est pas différente de celle des familles avec 1 ou 2 enfants. Par contre, les familles très nombreuses sont plus modestes (nettement + de pères ouvriers, et de mères n'ayant jamais travaillé). "seules 37 % des femmes de 18 à 49 ans ayant quatre enfants travaillaient juste avant de devenir mères pour la première fois, contre 64 % de celles qui ont eu trois enfants et 78 % de celles qui en ont eu un".
  • Il y a également des comparatifs assez poussés sur la taille et le type des logements : 41% des familles très nombreuses sont en location de type social, contre 20% des familles de 2 enfants. 41% sont propriétaires contre 62% avec 2 enfants.
  • Le document se termine sur des calculs de revenus moyens (basés sur les déclarations aux impôts de 2003), d'avantages fiscaux et sociaux, divisés par un nombre d'unités de coûts (les enfants de + de 14 comptent 0.5 unité et les - de 14 ans comptent 0.3)... tout ça pour aboutir à un calcul de niveau de vie. La base 100 étant la moyenne pour les ménages de - de 60 ans, un couple sans enfants est à 124, un couple avec 2 enfants à 101, et un couple avec 4 enfants à 74. A noter qu'une famille monoparentale avec 1 enfant est à 82...

Bon, indigestion de chiffres, là, pfiou ! J'en retiens surtout cette notion globale que la famille de 3 enfants n'est pas très différente des autres, et que l'écart se creuse sociologiquement au 4ème enfant.

Des tas et des tonnes d'enfants

Posté le mercredi 24 janvier 2007 par Oelita, rubrique Socio

J'ai 5 enfants, et j'ai co-créé, et anime toujours depuis 6 ans, le site Maximômes pour les familles nombreuses. Mon manque de temps libre (qui ne s'est pas arrangé en créant ce blog...) fait que la partie "Articles" du site est au point mort depuis un bon moment, mais le forum est très vivant.

Je connais depuis un moment le pendant anglais de Maximômes : c'est 4 or more, avec qui nous avons un échange de liens depuis longtemps.

Je viens maintenant de découvrir un site américain de la même veine, et qui référence Maximômes, en plus ! Alors en attendant que je retrouve comment faire pour mettre à jour la page de liens de Maximômes, je vais en parler ici :-)

Logo LotsOfKidsLotsOfKids est pour les familles de 4 enfants et plus. Je ne suis pas fan du tout de leur look un peu vieillot/gentillet... mais waouh, ce qu'il y a comme contenu ! Et j'aime beaucoup la page de FAQ, qui répond effectivement à la majorité des questions que je peux entendre couramment sur les familles nombreuses. Et sur la plupart, je ferais des réponses très proches ! Comme Michelle, je suis fascinée de voir mes enfants si différents les uns des autres, si uniques... et de les voir intéragir entre eux. Par contre, j'ai beaucoup aimé mes grossesses, et je ne bois pas de café (est-ce pour cela qu'elle a 8 enfants et moi 5 ? Allez savoir).

Après les tas d'enfants, on a aussi les tonnes d'enfants chez TonsOfKids, pour les 5 enfants et plus, mais il n'y a là qu'un simple forum.

A noter que par ailleurs, aux USA, la famille nombreuse semble en train de devenir tendance chez les classes moyennes. Voir cet article de BabyCenter, ou encore cet autre article (on trouve une traduction ici, site orthodoxe belge). Quelle est la part des mouvements religieux et autres pro-vie dans tout ça, on ne sait pas trop... On sait quand même que le mouvement QuiverFull ne fait pas dans la dentelle, pronant l'abandon de toute contraception.

Mais Maximômes comme LotsOfKids n'ont rien à voir avec tout ça, je vous rassure, et n'ont aucune volonté de persuader les autres de faire plein d'enfants. Chacun ses envies. On veut juste partager nos expériences et nos astuces entre parents de tas d'enfants :-D

Un blog que j'adore

Posté le lundi 27 novembre 2006 par Oelita, rubrique Socio

Il est américain. Il n'est pas bien vieux : son premier billet date du 6 juin. Il parle de familles nombreuses, d'ailleurs il s'appelle LargerFamilies. Son sous-titre est "more kids, more dishes, more laughter, more laundry, more fun", ce qui signifie donc "+ d'enfants, + de vaisselle, + de rires, + de lessives, + de joies".

Logo LargerFamilies

Je le suis depuis quelque temps maintenant, ainsi que d'autres blogs américains comme Parenting, qui est intéressant aussi. Mais c'est celui que je préfère. Celui que je comprends le mieux.

Il a le même état d'esprit que l'on avait en créant Maximômes : dé-mystifier la famille nombreuse et parler des expériences propres à ce type de famille, souvent loin des idées reçues sur le sujet, et du regard parfois accusateur des autres. Et c'est aussi un blog de groupe. Il y a en fait 12 blogueuses qui font vivre le site, ayant chacune entre 4 et 11 enfants (je note que ce sont toutes des femmes).

Il n'est pas mièvre (il n'y a pas marqué "more love" sur le sous-titre, vous avez remarqué ?), il sort rarement de son sujet, il est bavard (12 auteures, ça aide !), il est américain mais pas trop, il est parfait.

Enfin presque, parce que son interface n'est pas très pratique pour consulter les anciens billets : pas de catégories, pas de moteur de recherche, même pas de calendrier. Dommage. Par ailleurs, j'ai mes préférées parmi les auteures, forcément. Certaines me sont plus proches que d'autres.

Donc je crois qu'à l'avenir je vous signalerai ici leurs meilleurs billets.

"Moms with more than one or two kids aren't angels or lunatics, and we don't fit any stereotypical mold: We come from all different faiths ( many of which permit birth control!), and some of us aren't religious at all. We are well-to-do and of modest means. We are homeschoolers, public schoolers, and private schoolers. We are stepparents, adoptive parents, and foster parents. We are single, married, and partnered. We are working, at-home, and students, and many combinations of the three. We are fun and serious, easygoing and ambitious, sarcastic and sincere. Some of us are domestic goddesses, while some of us can barely keep up with the laundry. We are a diverse bunch, but the one thing we at largerfamilies.com all have in common is that we love our kids--and are excited to share a bit of our lives with you. Welcome, and happy reading."